Guylène Péntek

Guylène Péntek

Cabinet de Psychothérapie, Hypnothérapie et Sophrologie en Français à Munich-Est (Trudering & Perlach)

Damaschkestrasse 3A
81825 München
schreiben
Stichpunkte

Ausbildung, Heilerlaubnis, Abrechnung

  • Heilpraktiker/in (Psychotherapie), Sophrologue et Hypnothérapeute
  • Erlaubnis zur Psychotherapie nach Heilpraktikergesetz
  • Private Krankenversicherung, Selbstzahler, Van Breda, Cigna, DeBeKa

Behandlungs-Stichpunkte

  • allg. psych. Problem - Lebensberatung
  • Angst - Phobie
  • Coaching
  • Depression
  • Essstörung
  • Notfall - Krise
  • Schmerzen
  • Stress - Burnout - Mobbing
  • Trauer

Verfahren

  • Alternative Verfahren
  • Entspannungsverfahren
  • Gesprächstherapie
  • Humanistische Verfahren
  • Hypnose

Therapie-Angebot

  • Einzeltherapie
  • Gruppentherapie

Weitere Sprachen

  • Englisch
  • Französisch

Freie Plätze / Wartezeiten

  • Freie Plätze vorhanden.
  • In dringenden Fällen auch kurzfristig Termine möglich.
Persönliches Profil

Pourquoi consulter ? Qui suis-je ?

Pourquoi consulter ?
Bien que la plupart du temps nous trouvions des solutions à nos problèmes, certains mal-êtres comme le découragement, l'anxiété ou la tristesse peuvent être récurrents et durables. Parfois le soutien de nos proches et nos ressources intérieures ne suffisent plus. Suite à une rupture, un décès, une perte d’emploi ou encore une prise de décision importante comme une expatriation, notre vie semble déréglée. S'il est normal de se sentir découragé, angoissé ou triste, il peut être nécessaire de consulter pour surmonter ces épreuves (Angoisse Surmenage Stress Douleurs tenaces Deuil Dépression Troubles alimentaires Chocs émotionnels....).

Qui suis-je ?
Après une expérience de 10 ans en cabinet à Paris, j'ai rouvert à Munich mon cabinet de Psychothérapie et de Sophrologie. Mon offre en plus du face à face recouvre la relaxation, la méditation et l'analyse transgénérationnelle. Ma posture est humaniste, centrée sur la client. Je reçois en individuel et j'anime également des groupes d'Analyse transgénérationnelle, de relaxation et de méditation. Je travaille avec les enfants, les adolescents et les adultes.

Formation :
Analyste Transgénérationnelle (Généapsy), Gestaltiste (EPG),
Diplômée en Sophrologie Caycédienne (ESL), Rêve Eveillé Libre (ADREL),
Heilpraktiker für Psychothérapie (ICD-10 Psychopathologie)

Le face à face / La Relaxation / La Méditation Laïque / Sophrologie et Gestion du stress / Sophrologie et accompagnement de la grossesse

L'accent est mis sur le moment présent, sur la capacité de la personne à prendre conscience de ses difficultés actuelles, à y mettre du sens. Cette approche empathique de soutien mise sur la capacité de la personne à comprendre ses difficultés, à se repositionner, à trouver ses propres solutions et à apporter les changements qu'elle seule décide.
Par la dialogue se crée la relation de confiance indispensable en thérapie. Le secret professionnel fait partie de la relation thérapeutique (code de déontologie).

La relaxation est une forme thérapeutique préventive et curative accessible à tous et qui a pour but de permettre de retrouver la sérénité et de faire diminuer progressivement le stress.
La relaxation est un état de conscience situé "au bord du sommeil". Le séjour dans ce niveau de conscience est équilibrant, apaisant et restructurant. La relaxation favorise la production imaginaire, mais aussi la concentration, la mémoire.
La relaxation est un moyen de cesser tout effort et de reprendre des forces. La détente musculaire permet de soulager les tensions qui sont souvent responsables de troubles tels que les douleurs, les insomnies, l'angoisse. Dans l'immobilité retrouvée, nous nous donnons la possibilité de restaurer notre équilibre nerveux, et nous découvrons cette écoute intérieure préalable à une meilleure connaissance de soi. Il existe différents types de relaxation statique : Jacobson, Schultz, Vittoz, et la relaxation dynamique.

La relaxation dynamique permet d'apprendre à relâcher le corps tout en maintenant une partie du tonus musculaire. Elle renforce l'équilibre, la stabilité et l'enracinement dans le réel. Elle ancre dans la verticalité et développe la conscience de soi en intensifiant la perception des sensations corporelles.

Les images mentales et la visualisation
Les images mentales sont riches en détails que nous construisons et évoquons de manière délibérée, pour nous-mêmes et que nous apprenons à contrôler. Nous avons ainsi lorsque nous le désirons, la possibilité de stopper le flot des représentations négatives, et d'y substituer les images positives et stimulantes que nous choisissons.

La méditation "laïque" se situe hors de toute croyance.
Les dernières découvertes des neurosciences ont prouvé ses bienfaits sur le système immunitaire, dans la gestion du stress et de ses manifestations les plus fréquentes comme le mal de dos.
250 hôpitaux aux Etats-Unis la proposent à leurs patients.
A la rentrée universitaire 2012-2013, la Faculté de Médecine de l'Université de Strasbourg met en place pour la première fois un Diplôme Universitaire de "Médecine, Méditation et Neurosciences".
Il a été prouvé que la méditation aide à lutter contre les états anxieux et les douleurs chroniques etc...
La méditation laïque dans une approche humaniste et tout aspect religieux ou philosophique supprimé est une invitation à vivre l'instant présent et vise au repos de l'esprit. Elle permet en particulier de se centrer sur le présent, de se tenir à l'écart des ruminations négatives et de se déconnecter de cette spirale.
Elle est une aide précieuse dans ma pratique et l'accompagnement de mes clients.

Présentation de la Sophrologie (Ecole caycédienne)
Basée dans un premier temps sur la découverte d'une nouvelle façon d'habiter son corps, la Sophrologie permet à chacun de prendre conscience de soi de façon harmonieuse et de découvrir de nouvelles possibilités d'être au monde et d'agir.
Un fois les tensions musculaires dérangeantes éliminées, il est proposé d'évacuer les pensées parasites et négatives. La sophrologie renforce la concentration et la pensée positive.
Les relatives contraintes de l'entraînement se transforme vite en besoin et plaisir d'une rencontre privilégiée avec soi.

Accompagnement de la grossesse
Méthode anti-stress par excellence, la Sophrologie permet dans l'accompagnement de la grossesse de se libérer de ses angoisses et de ses peurs afin de faire la place à la sérénité. La Sophrologie encourage la future mère à participer activement aux différentes étapes de la grossesse et de l'accouchement, et non pas de les subir.
L'entraînement auquel la future mère s'engage pendant la grossesse amène un vécu gratifiant et porteur d'espoir, la sophrologie permettant de diminuer les surcharges émotionnelles et d'accepter les modifications du schéma corporel. Le pratique de la Sophrologie peut diminuer les gênes provoqués par le stress : nausées, douleurs du dos, troubles cutanés, et renforcer les défenses immunitaires.
En complément de la préparation classique à l'accouchement, la Sophrologie, méthode complète de préparation physique, affective et mentale facilite l'acquisition d'un nouveau regard sur les choses et les êtres. La Sophrologie propose un accompagnement de la grossesse lucide et volontaire afin d'en dédramatiser chaque étape et de s'épanouir tout au long de son évolution.
Après l'accouchement cette même posture accompagnera chaque étape, de la rencontre avec le bébé au retour à la maison, et même encore plus tard.
En pratique il est conseillé de commencer l'accompagnement de la grossesse par la Sophrologie le plus tôt possible afin d'acquérir la meilleure maîtrise possible des différents exercices, sachant que l'entraînement personnel et la motivation sont les clés de cette approche.

Comment gérer les crises de l'existence ?

La crise du mi-temps de la vie, de la quarantaine, aussi appelée Mid-age crisis
 
Tous les corps vivants sont soumis à la même nécessité de s'adapter. L'adaptation passe par des étapes, des épreuves que l'on nomme crises. C'est le signe positif d'une évolution. Les étapes d'adaptation peuvent être bénignes ou majeures selon leurs causes et l'incidence qu'elles auront. Elles s'accompagnent de pertes de repères mais en produisent de nouveaux. Il y a aussi des crises avec soupape et des crises sans soupapes, qui conduisent à l'explosion.
L'être humain connaît ces étapes :
·         la naissance : passer de l'eau à l'air
·         la crise des 7 ans : passer de l'état de bébé à celui d'enfant
·         la crise d'adolescence : quitter le monde de l'enfance et gagner celui de l'adulte
·         l'entrée dans la vie active : quitter une forme d'insouciance pour gagner en responsabilité
·         la vie commune ou le mariage : passer du célibat à la vie partagée
·         la naissance des enfants : ouvrir le couple symbiotique pour faire la place à l'enfant
·         la crise du mi-temps de la vie : gagner en maturité
·         la ménopause : se confronter à la fin de la fertilité et redéfinir la séduction
·         les deuils : passer de la présence à l'absence
·         la retraite : quitter la vie cadencée par le travail pour gagner en temps libre à organiser
·         la vieillesse : passer de je peux tout faire à je peux encore faire ça
·         les maladies : abandonner l'illusion de l'inaltérabilité et accepter la vulnérabilité
·         la mort : passer de la vie à l'absence.
A chacune de ces étapes il a fallu renégocier avec soi et avec ses proches les termes d'un contrat de vie pour la laisser en mouvement. Sinon, gare à la casse ! Chacune de ces crises est un supplément d'âme gagné au fil du temps, des années qui passent, et qui se forge au travers de remises en cause indispensables.
 
La crise du "mi-temps de la vie" est une charnière.
 
Qui peut exercer la même activité, vivre au même endroit, avec la même personne pendant des décennies sans se poser des questions ? La carrière, le couple, la famille sont les conséquences de choix faits il y a 15 ou 20 ans. La routine s'est installée. Faut-il tenter sa chance ailleurs ? Les enfants ont grandi et ne nécessitent plus la même attention...
Se poser des questions est sain. C'est la preuve d'un psychisme prêt à s'adapter, à évoluer. Que l'on ne s'en pose pas et gare à la surprise au moment de la casse.
Se poser des questions n'est pas synonyme de changer tout. Il s'agit plutôt d'une renégociation des „contrats“ en cours, qu'ils soient professionnels, personnels, amicaux ou amoureux. Est-ce que je t'aime encore ? Oui ! Non ! Ce n'est plus comme avant, la passion du début et de la découverte, mais nous avons construit, évolué ensemble, traversé des moments difficiles et notre „partenariat“ tient la route. Respect, estime de l'autre : c'est encore de l'amour !
Ou alors, ce n'est plus comme avant et je ne te reconnais plus. Je suis déçu par celui que je croyais aimer. Tout casser pour tout recommencer ailleurs, avec d'autres. Désillusion, colère, rupture, c'est du désamour qui s'accompagne de perte d'estime de soi.
Que les événements qui provoquent les crises soient heureux (naissance, mariage, promotion professionnelle etc) ou malheureux, il s'agit toujours d'une confrontation entre deux états, l'avant et l'après. Il y a explosion quand l'avant ne veut pas lâcher, résiste et empêche l'évolution de l'être. Les crises font donc partie du vivant. Canalisées, elles sont même la preuve de la bonne santé du psychisme. C'est leur blocage qui pose problème. Elles se font écho. Une première crise bien passée qui a permis un investissement de l'être dans la phase suivante laisse la place à la prochaine. Dans le cas contraire, c'est le cumul des crises antérieures qui conduit à de graves difficultés.
 
Pour chaque crise il y a un remède ou une compensation positive.
·         le bébé va trouver les bras et l'amour de ses parents
·         l'enfant va gagner en autonomie
·         l'adolescent va apprendre à penser et à vivre par lui-même
·         l'étudiant va s'investir dans son avenir
·         le jeune adulte va vivre la satisfaction des responsabilités et de l'indépendance financière
·         le jeune marié...
·         le jeune parent, le bonheur de l'enfant dans lequel il se prolonge
·         l'adulte mûr va faire l'expérience de sa liberté de penser, de son énergie, de ses choix conscients
·         la femme de 50 ans va gagner en légèreté,
·         les maladies et les deuils vont rapprocher de l'essentiel,
·         la retraite va ouvrir vers de nouvelles activités, parfois négligées faute de temps.
Mais pour certaines crises existentielles, il y a besoin d'aide afin de faire le tri de l'essentiel, et accepter les pertes, et oser dire ce que l'on croit, ce à quoi l'on tient. Et c'est OK.
La crise fait partie de la vie dans son ensemble. On ne peut en aborder une sans la replacer dans le contexte, dans le schéma de vie, sur quel chemin elle se découvre. Il y a toutefois des échappatoires qui vont faire oublier …. un instant. Drogue, travail, achats compulsifs, adultère etc... ne permettront pas durablement de faire l'économie de regarder un jour la vie en face. Demander de l'aide à un professionnel est souvent la meilleure solution pour faire cette remise à plat, cet état des lieux où se puisera une nouvelle énergie, et pour remettre du mouvement là où la vie avait été interrompue.

The Mid-life crisis

All living bodies are subject to the same need to adapt. Adaptation goes through stages, trials known as crises. Stages of adaptation can be mild or major according to their causes and the impact they will have. They are accompanied by losses of marks but produce new ones. There are also crises with valves and crises without valves, which lead to explosion.
The human being goes through various crises all along his lifetime:
· Birth: moving from water to air
· 7 years Crisis : from the baby to the child
· The crisis of adolescence: leaving the world of childhood and reach the adult world
· Entry into working life: leave a form of recklessness to gain responsibility
· Living together or marriage : go from single to shared life
· The birth of the children : open the symbiotic pair to make room for the child
· The mid-life crisis : become more mature
· Menopause: confront the end of fertility and redefine seduction
· Bereavement: move from presence to absence
· Retirement: move from the pace of a life at work to free time full of possibilities
· Old age: accept I can no longer do everything but I can still do this
· Diseases: abandon the illusion of indestructibility and accept vulnerability
· The death : pass from life to absence.

At each of those steps one had to renegotiate with oneself and with the relatives the various contracts of life to leave the movement flow. Each of these crises is a supplement of soul won over time, the years passed,.
The Mid-life crisis is a hinge.

Who can perform the same activity, live in the same place with the same person for decades without asking questions? Career, marriage, family are the consequences of choices made over 15 or 20 years before. The routine is installed. Should try his luck elsewhere? Children have grown up and no longer require the same attention ...
Questioning is healthy. This is evidence of a mind ready to adapt to change.
Asking questions does not mean changing everything. Rather, it is a renegotiation of "contracts", whether professional, personal, friendly or romantic. Do I still love you ? Yes! No! It is no longer as before, the passion and the discovery, but we built, evolved together through difficult times and our "partnership" holds up. Respect, esteem for others: it is still love!
Or maybe it is not like before and I do not recognize you. I am disappointed by whom I thought I loved. Breaking everything to start all over again elsewhere, with others. Disillusionment, anger, failure is the end of love which is accompanied by loss of self-esteem. It works in all fields.
Whether the events that cause the crises are happy (birth, marriage, career advancement, etc.) or unhappy, it is always a confrontation between two states, the before and the after. This leads to an explosion when the before will not let go, resists and prevents the evolution of the inner being. Crises are part of life. Channeled, they are proof of a good mental health. Their blocking is the problem. They echo. A first crisis well lived will leave the way free to the next one. Otherwise, the accumulation of past crises leads to serious difficulties.

In every crisis there is a remedy or a positive compensation.
· The baby will find the arms and the love of his parents
· The child will gain independence
· The teenager will learn to think and live by himself
· The student will invest in his future
· Young adults will experience the satisfaction of responsibility and financial independence
· The groom ...
· The young parent, the happiness of the child in which he finds unconditional love
· The mature adult will experience the freedom of thinking, his energy, his conscious choices
· The 50 year old woman will gain lightness,
· Illness and bereavement lead closer to the essential
· Retirement will open up new activities, sometimes neglected for lack of time.
But for some existential crisis, there need help to sort out the basics, and accept the loss, and dare to say what we think, what we cherish and value. And that's OK.
The crisis is a part of life as a whole. And every crisis needs to be studied in its context, on which path and when it happens. However, if certains loopholes help forget .... a moment, drugs, work, compulsive shopping, adultery etc ... will not save from having one day to look life in the face. Seeking help from a professional is often the best solution to sort things out, from which a new energy will spring, and to restore movement where life had been interrupted.

L'analyse transgénérationnelle

Formée à l'analyse transgénérationnelle depuis plus de 10 ans, j'anime cette année un nouveau groupe de travail bi-mensuel. Chacun s'appuyant sur son arbre généalogique (génosociogramme), l'approche invite à comprendre les cadeaux tout comme les "pièges" de sa lignée familiale, les répétitions inconscientes, la transmission psychique entre les générations. Il s'agit d'un travail de prise de conscience qui ouvre vers le devenir soi. Se fait également en séance individuelle. L'analyse transgénérationnelle s'intéresse à l'influence de la lignée sur l'individu. Elle est accessible à tous ceux qui souhaitent étudier leur arbre et réfléchir à leur propre destin. Connaitre son héritage matériel et spirituel est un chemin vers soi. Le but de cette approche est de déjouer les répétitions, les échecs, les secrets qui enferment dans le passé.
Pour approfondir, voir Bruno Clavier, auteur du livre : Les fantômes familiaux, psychanalyse transgénérationnelle.


7112
Seitenaufrufe seit 28.09.2012
Letzte Änderung am 11.11.2015